mercredi 6 décembre 2017

Partout où je suis allé, en France ou de par le monde, j'ai entendu du Johnny

Résultat de recherche d'images pour "johnny hallyday en concert"

En tant que blogueur à succès qui se la pète, je me suis posé la question de savoir si j'allais faire un billet sur Johnny. Et pourtant, c'était évident, il était à écrire.

Il y a une différence fondamentale entre Jean d'Ormesson et Johnny Hallyday, les deux pertes nationales du moment: Si tout le monde n'a pas lu du Jean d'O, si certains pouvaient ignorer qui était cet homme, nul en France ne pouvait, ne peut et ne pourra ignorer qui était Johnny qu'on l'ait apprécié, aimé ou détesté. Là est le mystère Johnny.

Il n'y avait que lui pour éclipser ce matin la disparition de Jean d'Ormesson.

Je n'ai jamais acheté le moindre disque de Johnny et je ne suis jamais allé à un de ses concerts, je le regrette aujourd'hui. Je n'ai jamais été ce que l'on appelle un fan; comment expliquer dès lors que je connaisse quasiment par cœur au moins une bonne trentaine de ses chansons. Le mec faisait partie de nos vies, tout simplement, depuis soixante ans.

L'idole des jeunes, Jésus-Christ était un Hippie, le pénitencier (qui fermait chaque nuit la boîte de nuit éponyme que je fréquentais dans les années 90), Quelque chose en nous de Tennessee, Gabrielle, Noir c'est noir, Que je t'aime, Je te promets, Ma gueule, Laura, Marie, La musique que j'aime, Mirador, Allumer le feu, Je t'attends... Autant de chansons que l'on a tous entendu.

Partout où je suis allé, en France ou de par le monde, j'ai entendu du Johnny.

Oui, Johnny était un monument de la chanson française et j'ai un peu de peine aujourd'hui de savoir qu'il n'est plus là.

Johnny, c'était une voix, une présence, un charisme évident, une bête de scène.

Je me souviens que mes parents n'aimaient pas que l'on écoutât du Johnny, comme ils n'aimaient pas que l'on se régale avec du Gainsbourg ou avec tous ces chanteurs et chanteuses qui représentaient pour eux une certaine forme de dépravation, une sorte de menace sur l'ordre des choses qui avait fait leur quotidien; pour nous la liberté, la jeunesse débridée, la révolution des mœurs,... Et voilà que pourtant, l'Ancien me dire ce matin que le départ de Johnny ne le laisse pas indifférent.

Johnny (et quelques autres), c'était notre Drug, Sex and Rock'n Roll à nous lorsque nous étions jeunes. Puis peu à peu, il s'est installé dans nos vies au gré des tubes qu'il sortait et que nous chantonnerions tous à un moment ou à un autre.

Johnny, c'était Sylvie Vartan, Nathalie Baye, Eddy Mitchell, Dutronc, Dick Rivers,... autant de noms que l'on ne peut dissocier de celui de Johnny.

Johnny, c'était le seul chanteur de rock dont certains hommes politiques osaient dire qu'ils en étaient fans, allant même jusqu'à aller assister à ses concerts. L'actuel président de la République n'aura pas attendu 8h30 ce matin pour nous dire qu'il assisterait à ses obsèques, il ne l'avait pas fait pour Jean d'Ormesson ou Simone Veil.

Ses obsèques donneront sans doute lieu à des scènes de délires et d'hystérie que seules celles d'Edith Piaf, Mike Brant ou Claude François ont pu égaler.

La déferlante médiatique s'est mise en branle dès tôt ce matin, déferlante qui m'insupportait pour d'autres et que pourtant je comprends aujourd'hui. Les hommages pleuvent sur les réseaux sociaux (#JohnnyHallyday en TT monde ce matin !), certains sont émouvants, d'autres nous donnent confirmation de la bêtise incommensurable de certains (Omar Sy, Benoit Hamon, Alexis Corbières...).


Johnny, c'est plus de 90 couvertures de Paris Match, plus que Chirac, Sarko, Hollande et Macron réunis.

Alors j'en lis certains qui pinaillent, qui critiquent l'homme, qui le trouvaient mauvais, qui ne lui reconnaissaient comme seul talent que celui de s'être bien entouré, qui disent qu'il chantait mal, qu'il n'était pas bien fin, un brin taré, j'ai lu tout cela, oui, facile, mais qui peut se vanter d'avoir aussi bien réussi pendant autant d'années ? Qui peut prétendre à de tels hommages nationaux et internationaux ? Personne.

Quel était le seul rockeur pouvant, selon Mick Jagger himself, rivaliser avec les Rolling Stones ? Johnny.

Cet après-midi, j'ai fait la sieste en écoutant du Johnny passé en boucle sur CStar, c'était bien.

Une star, une vraie pour le coup, nous a quitté, une star dont l'un des talents, et non des moindres, fut de n'avoir laissé personne indifférent pendant soixante ans.

Qui aujourd'hui ou demain pour prendre sa place tout en haut de l'affiche ? Personne.


Je n'ai pas grand chose d'autre à dire. Si ce n'est qu'à l'instar d'Elvis Presley, il a su simplement, et naïvement !, transcender sa propre personne et donner quelque chose de plus que la distraction que procurent la plupart des chanteurs à leurs publics. Faire resurgir quelque chose de profondément ancré en nous, de surhumain et de totalement viscéral que je peine à nommer (G. Cloutier).


Le dessin de Plantu ci dessous n'est pas terrible en soi mais il dit bien qui était aussi Johnny: un morceau de France, un personnage historique.




D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

76 commentaires:

  1. Je n'aime pas, mais c'est là chose toute personnelle puisque je n'apprécie que le classique, mais je comprends qu'il ait des fans. C'est ce qu'était Tino Rossi ou Luis Mariano pour mes parents. Chaque époque est symbolisée par une idole majeure, et Johnny était celle de notre époque pour avoir tant d'admirateurs.

    Mais j'ai lu cette après-midi qu'un député, Aurore Bergé, le comparait à Victor Hugo, ce qui est pousser l'outrance un peu loin.

    Le Nain

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Nain: sans vouloir défendre cette girouette de Bergé, je crois que ce qu elle voulait dire était que les obsèques de Johnny verraient une même ferveur populaire, une même démesure que celles de Hugo. N'annonce-t-on pas une remontée des Champs Elyséesdu cercueil de Johnny pour samedi...

      Supprimer
  2. Je suis d'accord avec Le Nain, mon cher Corto ! Il est "l'idole majeure" d'une génération dans laquelle je ne me reconnais pas. Mais je mentirais si je n'avouais pas qu'il m'est arrivé de fredonner dans ma cuisine: "J'ai un problème, je crois bien que je t'aime..."
    Et même si on veut bien reconnaître qu'il était un véritable "show-man", pour le dire dans la langue qu'il aurait aimé parler, la frénésie qui s'est emparée de nos media et politiques - dont on imagine bien qu'ils comptent là-dessus pour faire quelques points supplémentaires dans les sondages - touche au délire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: même une pas fan comme vous chantonnez du Johnny, n'est-ce pas la preuve que le bonhomme etait exceptionnel ?

      Supprimer
  3. Trois générations de fans laisseront des traces . Dans les boites , les spectacles avec les sosies du Boss va faire un carton comme cloclo , M Brant , et d'autres des sixties et seventies , années insouciantes où on aimait faire la fête au grand dam des parents .
    Il faut se consoler , cette année encore nous auront droit à "Petit Papa Noël" (peut être la dernière année avec le bien vivre ensemble et la laïcité) .
    Je vais me consoler en écoutant Queen millésime 86 .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: queen millésime 86 ... j ai une préférence pour le millésime 85, année où je partis au son de leur musique au service militaire :)

      années 85 où effectivement je faisais la fête comme pas possible, où j écumais le Marais et d'autres endroits peu fréquentables où l on savait vraiment faire la fête jusqu aux années 95

      Supprimer
  4. Hier, quand j'ai entendu tous les "hommages" faits à Jean D'Ormesson, par la totalité de tout ceux qui ont, ou veulent, une visibilité, j'ai dit à mon mari "qu'est-ce que ça va être pour Johnny ?"...du coup, j'ai eu très vite ma réponse...
    Je n'aimais pas spécialement Johnny, mais j'aimais beaucoup certaines de ses chansons.
    Même si on n'est pas fan, il faut reconnaitre que c'était un monument et la longueur de sa carrière fait que plusieurs générations de fans communient...
    Aujourd'hui, au milieu de toute cette effervescence médiatique, j'ai beaucoup pensé à sa famille qui ne peut pleurer "tranquillement" la mort d'un mari, d'un père ou grand-père...en particulier ses deux petites qui grandiront sans père mais écrasées quand même par son ombre...la rançon de la gloire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. nana: la rançon de la gloire... espérons que ces gamines sauront se remettre de ce qu'elles n'auront jamais eu vraiment: un père pour elles seules

      Supprimer
  5. Faut pas déconner quand même!

    "Johnny Halliday n’a jamais caché sa foi chrétienne, arborant notamment un crucifix en permanence autour du cou, et sa femme s’est également confiée à plusieurs reprises sur sa fréquentation des églises. Si rien ne semble encore fixé, une cérémonie religieuse pourrait bien être organisée, pour inviter ses proches à se réunir dans la prière. Mais où?
    "Et pourquoi pas Notre-Dame? Que ce soit des cérémonies d’enterrement ou des messes de requiem, la cathédrale a accueilli des célébrations pour de grands noms de la politique (Charles de Gaulle, Georges Pompidou, François Mitterrand) et du clergé (Jean-Marie Lustiger, Sœur Emmanuelle, l’Abbé Pierre)…"

    vu sur Le Figaro "la délicate organisation d'un enterrement national"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bedeau: si je te dis que j'étais aux obsèques de de Gaulle et de Pompidou à Notre Dame et que j'y ai chanté, tu me crois ?

      Supprimer
    2. Corto...
      Je crois volontiers que tu aies assisté et participé aux obsèques de de Gaule et de Pompidou à Notre-Dame, mais il me semble (juste une simple opinion) que de Gaule, ou Pompidou... ou l'abbé Pierre, etc... ont une autre gueule de "héros français", comme dit Macron (qui aurait du demander à son ex-professeuse de relire ses interventions), justifiant une telle cérémonie dans un tel lieu...

      Supprimer
  6. Merci corto de n'avoir point écorché la mémoire de Johnny.
    Je n'étais pas fan mais je suis triste ce soir.
    C'est une partie de notre patrimoine qui part et un peu aussi de ma jeunesse.
    Je n'étais pas fan mais....
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nofate: comment aurais-je pu écorché un monument de la culture française du XXeme et du XXIeme siècle ?
      Pas fan non plus mais...

      Supprimer
  7. c'est un morceau de ma jeunesse qui fou le camp, la camarde est bien active ces temps derniers la saloperie ! j'avais 14 ans quand il a commencé dans les années 60, je me souviens de mon premier 45 tours, un de ses tout premiers disques que j'écoutais sur mon Tépaz, avec les premiers disques des Beatles qui faisaient rouspéter les parents , je n'ai jamais été une vraie fan mais comme toi, je suis capable de chantonner pas mal de ses chansons, pas grand monde dans la jeune génération pour prendre la place de cette bête de scène , les commentaires de certains politiques sont à la hauteur de leur nullité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Boutfil:je n en vois pas un dans la jeune génération qui puisse prendre sa place et avoir la longévité de Johnny, c'est aussi à cela que l on reconnait une star: elle est unique et sans successeur ds son art

      Supprimer
    2. Moi c'était aussi sur un tépaz dont je ne sais hélas pas ce qu'il est devenu.
      Un de ses premiers 45 tours : tutti frutti ^^.
      Tu l'avais aussi ?

      Supprimer
    3. oui je l'avais, je crois bien que c'était le premier , mon tépaz a disparu depuis bien longtemps mais c'était un truc génial à l'époque

      Supprimer
  8. "qu'est ce qu'elle a ma gueule", eh bien elle est comparable à celle des fans des smicards vulgaires dont le monde se limite à "l'apero", "jauni", le camping, les copains et les aides. Je suis enchanté que ce pseudo "chanteur" (????!!!!) qui chantait comme une casserole ait dégagé avant moi (j'ai son âge). Au moins quand j'écouterai les nouvelles bientôt je n'entendrai plus parler des voyages, prothèses, dorsalgies, et dernièrement cancer de ce représentant de la basse France, que j'exècre,(à part les histoires à venir entre héritiers) mais que je ne pouvais éviter. Le brailleur laid, stupide et vulgaire a dégagé : bonne journée !.
    PS: je me moque que vous effaciez ce post.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @anomyme(quel courage)
      Mon pauvre...
      Allez, courage dans votre guérison et tristesse.

      Supprimer
    2. @Nofate: ça m'épate toujours ces petites crottes qui écument les blogs et le net. Comme dirait l'autre: pardonnons lui, il ne sait pas ce qu il dit !
      amitiés

      Supprimer
    3. @corto
      Marre de pardonner...
      Il n'y a plus de respect.
      D'autant plus que la crotte dis qu'il a le même âge que Johnny...
      J'y crois pas un instant...
      À cet âge là on doit avoir un minimum de respect bon sang...

      Supprimer
    4. Nofate: Comme toi, je ne crois pas un instant que cete crotte ait le même âge car à cet age, hormis les raclures de caniveaux, on ne parle pas ainsi.

      Supprimer
    5. @corto
      Bien dit.
      Sur ce bonne nuit.
      Demain est un autre jour.
      En espérant ne pas connaître une mauvaise nouvelle de plus.

      Supprimer
    6. Anonyme6 déc. 2017 à 21:29:00 La maladie que vous avez con tractée ne se soigne pas, comme vous devez beaucoup souffrir et comme j'en suis heureux !
      J-Pierre F.

      Supprimer
    7. Je suppose que cet anonyme voulait aller à contre-courant et voir comment nous réagirions. Je gage que ce mec (ou femme) est un super-fan de Jony, un smicard, qu'il s'est saigné plusieurs fois aux 4 veines pour s'offrir un de ses concerts, pour amener un peu de joie dans son quotidien crasse...Jony, c'est ça, il enjolivait le quotidien des plus pauvres...

      Supprimer
    8. Nofate, j'ai bien peur pour un autre qui fait souvent aussi la Une des journaux..

      Supprimer
    9. Annie

      Ce vieux monsieur doit avoir beaucoup d'ulcères à l'estomac (et ailleurs) pour parler avec autant d'aigreur et de méchanceté.

      Supprimer
  9. Je pense que c'est notre dernière vraie star blonde aux yeux bleus...
    Une page ce tourne...
    A nous le rap, le R&B et le souk
    Did

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut faire comme moi, écouter du métal et faire un doigt d'honneur au PMRC.

      Supprimer
  10. Je suis un peu plus âgé que Johnny, que j'entends depuis ses débuts; je n'ai jamais aimé -et je n'aime toujours pas- ses chansons, ni sa voix, ni sa façon de chanter ( le personnage, je m'en fous); mais j'ai tout de même compris une chose: c'est moi qui ai tort, on ne fait pas une telle carrière de plus d'un demi-siècle par hasard ou par le seul marketing: il y a donc quelque chose qui m'échappe- mais c'st une insuffisance chez moi, pas chez lui.

    Alexandra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo de l'admettre..
      On peut ne pas aimer mais comprendre un talent..
      Perso pas fan mais un peu triste quand même...

      Supprimer
    2. Alexandra:ce qui t'échappes s'appelle tout simplement le talent.

      Supprimer
    3. Alexandra
      Je me permets de vous dire "très joli commentaire".
      On aime ou on n'aime pas, mais on ne peut contester le talent de cet artiste hors du commun.
      D'accord, il a beaucoup pompé la musique américaine, mais c'était la musique américaine des petits blancs.
      On est loin de la soul et du RnB qui ont sévi ensuite.
      C'est la raison pour laquelle il restera l'idole pas seulement des jeunes, comme on disait à l'époque, mais celle des prolos p'tits blancs qui ont grandi avec lui.
      Je suis triste.

      Supprimer
  11. Johnny est parti droit dans ses bottes. Comment peut-on imaginer un rocker qui picole, qui clope, finir grabataire oublié de tous dans un sordide hospice? Il nous a quittés haut la main en nous laissant l'image d'un homme encore vaillant!!
    Son long Johnny !! Tu nous a régalés pendant si longtemps, on ne t'en veux pas de nous laisser un peu orphelins...
    Jdx38

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jdx38: je ne dirais pas qu il nous laisse orphelin mais il manquera, une absence qui pèsera au regard e la nullité de la quasi totalité de ces " collègues "

      Supprimer
  12. Annie

    Je n'étais pas du tout fan de Johnny mais lors du départ de sa tournée sous chapiteau au début des années 70, un proche qui s'occupait de la partie technique nous a invité
    au premier concert à Chantilly (sur un coin de scène) Nous sommes repartis fans - pas au point de retourner le voir ou d'acheter ses CD, mais de l'écouter avec plaisir. J'ai été à moitié sourde pendant 15 jours. Quand meme un très bon souvenir.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Annie; en concert ? je ne l ai vu qu à la télé, quelle pêche, quel don de sa personne, et une espèce de communion avec son public - qu'il respectait - unique

      Supprimer
    2. Annie

      Oui un super concert. Il avait fait le tour de France en chapiteau et toute son équipe (musiciens et techniciens) suivaient en caravane.

      Supprimer
  13. Le monsieur savait bien s'entourer côté musique et le rendait bien. Une leçon de modestie que beaucoup de trous du cul du show-business devraient méditer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Théo: Bien d'accord avec toi. Qui pour lui arriver à la cheville ? Personne

      Supprimer
  14. Je trouve la couverture de Charlie Hebdo abjecte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nadezda
      Je viens de la voir...
      Rien ne m'étonne chez ces gens là.
      Pathétique...

      Supprimer
  15. Merci pour ce bel hommage.
    Bruno

    RépondreSupprimer
  16. Géo

    Je n ai jamais rien acheté de ses disques ni suivi ses concerts,il n était pas mon style,mais j'ai de la sympathie pour lui,même si parfois je le mettais en boîte en parlant de lui.Il a ce qui manque à nombre d ectoplasmes médiatisés à tort:une présence,un certain charisme,une gueule.

    RépondreSupprimer
  17. Même ressenti, même regret de ne pas avoir assisté à l'un de ses concerts.
    La seule chose : pourquoi tant d'éloges après la mort et pas de son vivant !!! (9 mois qu'il combattait son 2e cancer) !

    Pour moi la gratitude c'est avant, après ......... quelque chose me gêne.

    Pourtant de ce que j'ai vu, dans l'ensemble télévisuel : Bel hommage, sincère, ou pas pour d'autres !!

    Je ne sais pas si les français ont conscience que ceux qui ont fait la "notoriété" de la France, disparaissent et ne seront probablement jamais remplacés et, sans personnalité qui sort du lot, nous risquons la médiocrité à long terme, le charisme ne s'achète pas.
    Xere

    RépondreSupprimer
  18. Bravo l’artiste...et merci.

    « Une longue maladie semble être placée entre la vie et la mort, afin que la mort même devienne un soulagement et à ceux qui meurent et à ceux qui restent ». (La Bruyère)

    RépondreSupprimer
  19. Nous qui sommes nés la même année que Johnny avions le respect de l'autre,pas comme le merdeux qui est venu déposer sa merde!!
    J-J S

    RépondreSupprimer
  20. Je suis allé,une fois voir un concert POPB, que lô apprécie le bonhomme ou pas, il tenait la scène.
    De tout son répertoire, trois chanson: «  l’envie », « Oh Marie » et «  Quelque chose en nous de Tennessee ».
    Maintenant le reste,sa vie, et tout le reste, cela me laisse indifférent.
    Le jour où j’ y suis allé,il y avait des fans complètement loboitises, cela faisait partie du spectacle. Ah, j’ava Oublie « Diego »..
    Bonne journée, ah que coucou, le plus drôle c’est que j’ai failli acheter « La boîte à coucou ».

    RépondreSupprimer
  21. Bien sur Corto qu'il faut faire un billet sur Johnny.
    Et bien moi, j'aime bien Johnny, sans en être fan, j'estime que c'est un grand, et n'en déplaise à certains, il fait partie du patrimoine national, ça ne veut pas dire qu'il est sur la plus haute marche mais il a marqué son époque.
    Je n'ai vu qu'un de ces concerts, en 1971 au Palais des sports de Paris et, encore une fois, que l'on apprécie ou pas la personne, force est de constater l'immense bête de scène qu'il fut, à l'instar d'Elvis.
    l'homme est partit, place à la légende. Ce genre d'homme ne meure jamais.

    Vous avez bien fait de laisser le commentaire de l'autre anonyme, il faut toujours avoir présent à l'esprit que ce type de peine à jouir existe et que c'est cela qu'il faut combattre...

    RépondreSupprimer
  22. Méditons sur le peu de réalité de ce qu'on appelle la gloire : voilà un homme qui a été au sommet durant près de cinquante ans et, à l'arrivée, même ses admirateurs ne sont toujours pas fichus d'orthographier correctement son pseudonyme (Hallyday et non Halliday…) ! Ça fout le vertige, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier Goux: je suis bien content de ne pas avoir fait cette faute là ! :)

      Supprimer
  23. Je me retrouve dans les 94,08 % des membres de ce blog qui n'étaient pas des fans inconditionnels de Johnny Haliday et pourtant j'avais un teppaz, je l'ai encore, et je me souviens être aller voir "d'où vient tu Johnny" au cinoche.
    Ma relative indifférence du début de matinée à l'annonce de son décès s'est transformée progressivement en curieuse rétrospective de ma propre vie... Hier soir j'ai eu l'impression d'avoir pris un coup de vieux.
    Comparaissant rapidement devant nos juges éternels Johnny chanta à l'élite paradisiaque "quelque chose de Tenessee" et Jesus s'approchant souriant et la larme à l'oeil lui dit "Si tu le dis, ..."

    RépondreSupprimer
  24. Johnny, mon mari en était fan, mais, attention, un fan "abstrait". Dès qu'il le voyait, il était subjugué "Ca, c'est un mec". Avec ça, il avait tout dit sur le bonhomme.
    Sa fille, hier, lui a demandé "t'es pas un peu triste de la mort de ton chanteur préféré ?". "Si...".
    Hier soir, il s'est tout de même couché à minuit et a regardé les concerts à la télé, lui qui ne regarde guère les émissions de variétés, sauf quand il y avait Johnny.
    Moi, j'ai passé la journée à le regarder. J'étais surtout épatée par l'homme, par sa carrière si longue, par son endurance, pas sa faculté à rebondir, par le coffre de sa voix, malgré la cigarette, malgré ses excès. Comme tout le monde, il m'arrive de fredonner ses nombreux tubes.
    Et, comme le vin, je l'appréciais de plus en plus avec les années. Tiens, comme les autres grands qu'étaient Gainsbourg, Jean Ferrat, Renaud... Devos et d'Ormesson aussi dans un autre genre.
    J'avais offert à mon mari, il y a quelques années, un joli coffret de Johnny pour un Noël. Il n'a jamais écouté les chansons. Il ne le regardait qu'à la télé. Ses enfants lui ont offert un concert à Vichy. D'ailleurs, c'est le signe que c'était un Grand, car, faire un concert rock'n'roll dans une ville de "vieux", ça m'épate encore (complet bien avant la date). Je ne l'avais pas accompagné, ayant la phobie de la foule. Mon mari, une fois rentré à la maison avait plein d'étoiles dans les yeux et n'a jamais oublié Son concert. Mon mari me disait "quelle organisation, mais quelle organisation du tonnerre, t'as vraiment eu tort de ne pas être venue, c'était trop génial !". Johnny était le Roi des concerts..
    Heureusement que Johnny avait des fans plus dépensiers..
    Que l'on soit fan, que l'on ait été un anti-Johnny, que le bonhomme pouvait en insupporter beaucoup, d'accord, mais en tout cas, il n'a pas laissé indifférent. Y'a rien de pire que l'indifférence. Je n'arrive pas à croire le sale commentaire (c'est bien d'en avoir mis un au moins) au dessus. Même vous et vos amis qui y allez parfois fort n'auriez jamais osé écrire ces vacheries immondes. Non, je ne crois pas qu'il puisse exister de tels affreux "jojos".
    Merci Corto, qui ne nous avez pas habitués souvent à de telles louanges. Ca aussi, c'est un signe que Johnny fait dorénavant partie de notre patrimoine. Tout le monde se retrouve un peu dans sa vie..

    RépondreSupprimer
  25. Je vois qu'il aura droit à des funérailles à la Victor Hugo : pauvre Johnny, rien ne lui aura été épargné ! Comme si Brassens ou Trenet (les deux plus grands, d'après moi moi...) y avaient eu droit.

    Alexandra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alexandra: sans doute parce que Brassens et Trenet n'étaient pas à la hauteur de Johnny :)

      Supprimer
    2. Géo

      À Elialexandra

      "Brassens,Trenet..."
      Très bons choix.

      Les vrais artistes sont intemporels,il n y a pas d âge pour les aimer.

      "Youtube,Jean Renoir,les bas-fonds Jean Gabin,Louis Jouvet 1936/5".
      Trop de cloportes de nos jours.



      Supprimer
  26. Je me suis créé une anthologie du blues en écoutant pendant une bonne semaine, cinq à six heures de blues par jour. Je les apprécie tous avec une nette préférence pour le Texas Blues. Le commentaire était appuyé par un lien MP3 allant des "Roots" jusqu'aux années 60-70.
    Je me suis dit que j'allais clôturer par un clin d’œil : Johnny - La Musique que j'aime. Bon, ben, c'est super, du vrai blues et c'est devenu ma préférée.
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
  27. Rien à faire, je n'accrochais pas (sauf "jESUS cHRIST ET UN hIPPIie"), mais je le préfére au rap tout de même , un peu comme Sardou .

    RépondreSupprimer
  28. Pour Jean d'Ormesson
    Je l'ai abandonné sur la fin. Le Monde machin pas terrible, par contre le Juif Errant est à lire
    Homo Orcus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Homo Orcus: Le Juif errant, on me l a conseillé, je testerai !

      Supprimer
  29. Peut-on rêver un instant d'un Johnny d'Ormesson, symbole fragile temporel d'un moment d'apaisement collectif à défaut de respect de l'autre, avec juste un peu de considération pour tout homme qui consacre sa vie et son énergie à toute forme de créativité, chacun avec ses moyens et à sa manière.

    Et qu'importe les Champs Elysées ou les Invalides.

    Après tout Charles de Gaulle ne fut-il pas accompagné dans son ultime voyage par le Requiem de Mozart, ce même Mozart enterré dans une fosse commune.

    JiJiBé

    RépondreSupprimer
  30. Moi non plus,pas fan de Johnny H,auquel je n'ai jamais acheté le moindre disque,mais question longévité de carrière,là chapeau bas.
    Et puis,j'appréciais sa simplicité et son humilité,là où d'autres rock stars ou médiocres mirlitons se croient obligés d'afficher leurs opinions et nous faire chier avec leur bonne conscience accrochée en bandoulière...

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
  31. Bien que n'ayant jamais acheté le moindre disque, j'ai adoré le voir sur scène, Zenith avec la main qui s'ouvre, Olympia, je l'ai croisé plusieurs fois, j'ai connu quelques uns de ses proches. Tous ceux qui l'ont approché le trouvaient adorable, je crois que c'était un vrai gentil. Il avait peu été à l'école, n'avait pas dû prendre beaucoup de cours de chant non plus, beaucoup se sont moqués de ses supposées lacunes culturelles. La culture c'est important mais ce n'est jamais que du pompé, il n'a jamais eu la grosse tête, il aimait ce qu'il faisait et bossait vraiment, il se donnait tellement, il ne se moquait vraiment pas de son audience.
    Il avait un regard animal et un instinct tout aussi animal pour satisfaire son public. Public qui était loin de n'être composé que de beaufs même si certains d'entre eux sont particulièrement visibles. Après tout, le niveau du français moyen n'est pas très glorieux, ni financièrement ni intellectuellement.
    Si l'intelligentsia, qui le méprisait tant, avait pu faire étudier sa version du tube des Animals: Les portes du Pénitencier, ou Faut Essayer, à nos jeunes au collège, les taux de délinquance et de réussite sociale s'en seraient peut-être trouvés améliorés plus facilement qu'avec ce qu'on leur a mis dans le ciboulot.
    Si j'étais encore à Paris, je braverais mon agoraphobie pour l'accompagner.
    Pour le bonheur qu'il a procuré à son public, jusqu'à offrir un spectacle gratuit qu'il a financé lui-même à la Tour Eiffel et pour l'exemple de travail, de courage et de simplicité qu'il a donné. S'il n'était pas un intellectuel, il était intellectuellement honnête, et l'un vaut bien l'autre. Ses yeux étaient très proches de ceux de d'Ormesson, pleins de joie de vivre et d'attention. Deux personnages ayant eu des vies exceptionnelles qu'ils ont su faire partager. CCLM

    RépondreSupprimer
  32. A l'instant en allumant la tv, je tombe sur bfm.........je me demande si c'est un hommage populaire à Johnny ou une campagne de propagande sur le couple infernal aujourd'hui à l'Elysée à entendre les journaleux!
    Brigitte macron, brigitte macron brigitte macron a tout organisé.......avec les enfants de Jojo.......etc.....macron va faire un discours.......c'était un proche....un proche pour faire peuple!

    Personnellement, je trouve particulièrement inadmissible que macron fasse un discours!
    Imaginons un seul instant que Sarko ait fait un tel foin sous sa présidence, imagine t on le Général faire un discours quand Piaf est morte?
    Qu'aurait dit la presse qui aujourd'hui est liquide dés qu'elle prononce le mot magique "macron"!

    Ces politiques de tous bords et autres journaleux m'écœurent à un point que l'on ne peut imaginer!

    Peut être que macron va déposer un dico sur le cercueil de Johnny?
    A prendre au second degré évidemment! Ceci pour ceux, micron et sa bande qui n'ont que mépris envers ceux qui ne seraient rien! Et rien, ce n'est pas grand chose!

    Macron devrait changer de marque de fond de teint. Hier lors du discours hommage du tragédien macron dans la cour des Invalides, son visage brillait malgré le froid!

    Je n'ai jamais acheté un disque ou assisté à un concert mais la voix de Johnny ne me laisse pas indifférente!

    Lisa

    RépondreSupprimer
  33. C'est bien ce que j'avais imaginé! Le couple de charognards était aux premières loges avec David et Laura! Quelle indécence, mais ce sera retour sur investissements, les sondages vont monter en flèche!
    Quant au coup du goupillon pour la majorité de la classe politique, le petit président en tête qui s'est ravisé..............mieux vaut faire le rupture du jeune pendant le ramadan! Là personne ne leur reprochera quoi que ce soit, pas de laïcité en vue!
    Houellebecq ne s'est pas trompé, "soumission" à tous les étages! Faire le signe de croix avec le goupillon, quelle horreur, quel déshonneur pour tous ces .....!
    Lisa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Géo

      À Lisa

      Le macron n est qu'un produit de marché,un emballage d aspect correct élaboré pour vendre de la m.... aux Français,
      une coquille vide...

      Que pourrait-il faire d autre que des discours pour combler son vide abyssal et celui de la politique française?

      Quant à Johnny,tout en n étant pas un amateur de ses prestations,il a toujours éveillé ma sympathie dès lors qu'il apparaissait quelque part et ça c est un signe qui ne trompe pas sur ce qu'il était au delà des apparences.

      Supprimer
    2. Géo

      ...et le macron est aussi un individu inapproprié et malfaisant inclus dans un assemblage de poupées gigognes,il est la poupée la plus grosse,celle que l on voit en premier et dans laquelle se dissimulent toutes les autres.Nous pourrions de même le voir comme un cheval de Troie.Encore un!

      Supprimer
  34. L'ensemble de l'hommage était réussi ; Ceux qui se sont déplacés ont eu un dernier "spectacle". La cérémonie religieuse agréable que l'on soit croyant ou pas, il me semble !


    - La récupération politique de Macron, je ne sais pas si elle sera positive ou pas ?
    le public a sifflé au début du discours et scandé Johnny.... Pas dupe de la macronade.

    - le moment de l'aspersion du cercueil, on se demande pourquoi les 3 (l'ex président, le nouveau et le maire de Paris) qui n'ont pas voulu le faire,
    ne sont pas restés à leur place, puisque venaient bénir que ceux qui le souhaitaient.....

    S'ils ont voulu déclencher une polémique !! A voir, dans quelques temps les effets.
    En attendant, S'Il y avait de la vraie tristesse et de la parade pour d'autres,
    le public a profité de ces instants et c'est le principal (A mon avis).
    Xere

    RépondreSupprimer
  35. 09/12/2017: Faux pas de la famille Hallyday! Elle n'a pas voulu que Marine Le Pen assiste à l'hommage populaire rendu à Johnny Hallyday ? Pourtant, combien d’admirateurs, de fans de Johnny votants pour la présidente du FN ont assisté aux spectacles de la vedette défunte, à ces moments-là, l’argent qu’ils déboursaient pour voir le regretté Johnny, n’avait pas d’odeur particulière que je sache!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, vous dites Jean-Pierre bien mieux que moi ce que je pense au sujet du faux pas de la famille à Johnny. Je me suis aussi fait la même réflexion " combien de "clients" à Marine le Pen devaient être dans la foule ?...Sûrement beaucoup. A quand l'étiquette politique accroché à son revers de veste pour savoir si tu peux être admis ou non dans tel ou tel concert ! A ce moment-là, on ne crache pas dan la soupe, effectivement quand il s'agit d'ouvrir ton porte-monnaie...
      Mon dieu, où allons-nous pour en arriver à de telles extrémités ! Quand je pense que MLP était au 2e tour..En arriver à la chasser partout, à l'interdire partout, merci la liberté en France. Ca me fait peur qu'on en arrive à de telles extrémités.

      Supprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

L’église byzantine Saint-Louis de Paimbœuf, en Loire-Atlantique